Vous êtes ici : L'Hôpital de Petté > Un peu d'histoire

L'hôpital de Petté - Un peu d'histoire

Le premier trio de Petté, avec Anne-Marie Schönenberger (médecin), Monique Jonin (infirmière) et Claire Hillebrand (intendante), embarquait le 13 mai 1968 à Marseille. Après dix-huit jours de bateau et 2000 km de piste au volant d'une Land Rover et d'une 2 CV Citroën, l'équipe arrivait à Petté. Là, le Dr. Giuseppe Maggi a remis le chantier avec les premiers bâtiments à la nouvelle équipe de la Fondation sociale suisse et est parti fonder un nouveau centre hospitalier à Zinah. Les malades ont rapidement afflué de toute la région et, malgré l'insuffisance des moyens, l'absence d'eau courante et d'électricité, le travail a commencé.

Dès l'automne 1968, la deuxième partie de l'équipe arriva (Rita Maggi, Annette Guillaume, Daniel Cuennet, Alphonse Egger) complétée en 1969 par Pina Perucchi. Infirmière et sage-femme, cette dernière va continuer pendant vingt-cinq ans l'infatigable travail de formation pratique du personnel soignant et la mise en place des techniques de soin.

Avec le temps, les contacts ont été créés et la confiance s'est développée. Peu à peu les femmes enceintes ont pris le chemin de la maternité et l'organisation interne s'est mise en place: consultations, opérations variées, hospitalisations, approvisionnement pharmaceutique, etc. Les séances de protection maternelle et infantile se sont organisées dans les villages, la couverture vaccinale s'est améliorée et les malnutritions sont devenues plus rares grâce aux conseils d'hygiène et de nutrition donnés.

En parallèle, de nouveaux bâtiments ont été construits et l'équipement a été complété. L'équipe camerounaise s'est étoffée et a pris en charge davantage de responsabilités tandis que l'équipe européenne, réduite, a poursuivi l'encadrement.

Depuis 1989, deux lignes de téléphone et de fax ont complètement changé les conditions de travail à Petté. Le réseau de téléphonie mobile couvre depuis récemment la région.

L'électrification par 2 groupes électrogènes a été remplacée en 2004 par la construction d'une ligne électrique moyenne tension grâce à l'appui financier de la Confédération helvétique (DDC Direction pour le développement et la coopération). Les groupes électrogènes ne servent aujourd'hui plus qu'au dépannage.

Le développement de l'œuvre de La Fondation Sociale Suisse à Petté est une très longue et patiente histoire d'amitié tissée entre l'équipe soignante et la population.

Dernières actualités

Derniers documents

Faites un don
caisse.jpg
cuisson-pain.jpg
entree-hopital.jpg
femmes-hopital.jpg
jeune-maman.jpg
medecins-pette.jpg
moulin.jpg
tissage.jpg

 

 

Fondation Sociale Suisse
du Nord Cameroun